Langues :
Franšais
English
A la Gloire de Nostradamus

DERNIÈRE PARUTION

A LA GLOIRE DE NOSTRADAMUS, Cryptographe & prophète missionné, voyageant dans l’Au-delà

>>> En savoir plus

NOS LIVRES ET L'ACTUALITÉ

Le 30 octobre 2017

CHRONIQUE EVENEMENTIALITE DE CHRISTIAN TURPIN

N° 16

CATALOGNE INDEPENDANTE ?
Simple problème interne espagnol, ou bien morcellement de l'EUROPE ?

Ce 28 octobre 2017, ce fut l'aboutissement du cul de sac diplomatique dans lequel s'enfonçaient depuis longtemps la Catalogne et le gouvernement de Madrid. Celle-ci s'est prononcée officiellement pour l'indépendance vis-à-vis de l'Espagne, et Madrid, raisonnant juridiquement selon sa Constitution, a cassé le statut actuel d'autonomie de la Catalogne et destitué ses représentants élus. Que va-t-il se passer ? On ne sait pas encore, les choses devant néanmoins se calmer, d'autant que tous les Catalans ne sont pas pour l'aventure de l'indépendance.
Mais la graine est semée et médiatiquement amplifiée. L'exemple est donné : En Italie, la Lombardie et la Vénétie ont anticipé. Au Royaume Uni, l'Ecosse suivra-t-elle ? La Belgique réveillera-t-elle ses tendances de scission ? En France, la Corse suivra-t-elle ? Le pays basque suivra-t-il ? Pourquoi pas la Bretagne ? ...
Pourquoi ses désirs séparatistes ? Parce que les peuples sentent leurs identités disparaître, noyées dans un fonctionnement mondialisé basé sur des ratios économiques et financiers sans résonnance humaine. C'est, par réaction, le réveil des identités régionales et nationales que les politiques technocrates s'acharnent à oublier et même à nier.
La Théorie de l'Evénementialité n'a pas étudié ces cas régionaux de géopolitique, mais elle peut dire que cela s'inscrit dans le processus de morcellement de l'Europe actuelle qui se voulait UNE politiquement, en croyant avoir fait de sa technocratie uniformisante un ciment entre les différentes Nations la composant.
Erreur donc, prévisible depuis 2006 avec le refus de la Constitution proposée, prévisible de tous temps par ma Théorie de l'Evénementialité qui avait fait le parallèle entre « l'Europe voulant égaler les USA et les Pays hellénistiques qui ne s'entendirent jamais contre Rome ».
Aujourd'hui les Nations de l'Europe vont revendiquer leur liberté, comme déjà l'Angleterre avec son brexit, comme déjà l'Autriche et bientôt d'autres pays de l'Est. Elles vont faire éclater l'Europe. Et comme on le voit aujourd'hui avec la Catalogne, ces mêmes Nations risquent elles-mêmes d'éclater à cause des souhaits identitaires d'autonomie de leurs vraies régions.
La fin de l'Europe actuelle, c'est pour bientôt dans les toutes prochaines années !
Vive la future Europe, celle de ses peuples et nations.

Christian F.E. Turpin
Ingénieur Sup-Elec
Officier de Marine en Indochine
Chercheur et auteur : Sociétaire de la SGDL (Société des Gens De Lettres)
E-mail : christian.turpincap@free.fr
Mobile : 06 12 43 88 80
Sites Internet : www.christianturpin.fr & www.kapsos-editions.com ; www.histoire-evenement.com

 

Ce 29 avril 2017

CHRONIQUE EVENEMENTIALITE DE CHRISTIAN TURPIN
                                            N°15

NOS PRESIDENTIELLES 2017
VUES PAR LA THEORIE DE L'EVENEMENTIALITE

Pour vous aider à comprendre les « lignes de force de l'Histoire » qui engendrent les luttes complexes de pouvoir politique en France.

9ème Chapitre
« Futur 2ème tour : Macron ou Marine ? »

Dans ma chronique du 20 avril, je pronostiquais un second tour entre François Fillon et Marine Le Pen. Certes il y eut erreur sur Fillon, qui, pour des raisons différentes mais en créant la même surprise, est devenu le « Jospin de la Droite » (cf. 2002). C'est donc Emmanuel Macron qui est maintenant opposé à Marine le Pen pour le poste suprême de Président de la République. Mais l'incertitude sur le résultat final entre ces deux candidats est presqu'identique à celle du duo imaginé précédemment. 
Pour Marine Le Pen, je reprends quasiment in extenso ce que j'ai écrit le 20 avril, avec « le scénario incroyable » où elle est présidente puis démissionnaire, faits possibles politiquement, et confortés non pas par ma Théorie de l'Evénementialité sur le destin des nations, mais par une autre de mes recherches rationnelles, cette fois sur Nostradamus décodé en date par mes soins.
Pour Emmanuel Macron, je reprends mon exposé fait sur ce candidat dans la chronique du 3 avril, où il représente l'orientation libérale, atlantiste, mondialiste pro USA dans laquelle la France est de plus en plus entraînée.

Christian Turpin 

1 - MACRON PRESIDENT

Les sondages, qui ont démontré leur efficacité sur le plan national, contrairement à ceux restreints concernant les primaires, prévoient Macron gagnant.
Dans le précédent 3ème chapitre du 4 avril consacré à Emmanuel Macron, j'expliquai comment il fut « mis en piste politique » par François Hollande qui le fit entré dans le gouvernement de Manuel Vals. Puis comment, quittant ce gouvernement, il prit sa liberté politique en fondant le mouvement « En marche ». On pouvait alors penser qu'il était l'avenir moderne de la Gauche française, une Gauche libérale souhaitée par Hollande, tentée par Vals, le futur Parti socialiste. Il était dans notre « ligne de force de pouvoir » du destin évènementiel de la Gauche.
C'était à la fois vrai et faux. En effet, le succès foudroyant du mouvement « En marche » fut certes dû en partie au charisme d'Emmanuel Macron ; mais on comprit très vite que les grands financiers et les médias à leur solde en furent les sponsors discrets et efficaces, Hollande et ses amis en étant d'accord.

Emmanuel Macron pro mondialiste et donc « pro-USA »
Or ce monde de la finance est mondialiste et en phase avec la politique économique et financière que les USA instaurent de par le monde.
Macron se révèle donc comme l'outil sophistiqué et fabriqué, choisi par la « ligne de force pro-USA » définie par la Théorie de l'Evènementialité. Cette fois cette « ligne de force Pro-USA » utilise l'électorat de Gauche pour s'imposer en France, alors qu'avec Sarkozy, elle avait utilisé les électeurs de la Droite, y compris en partie celle de Le Pen.

Le futur après 2017 
Macron président en 2017, pourra-t-il installer cette politique au-delà de ce quinquennat ? La gauche française reconstituée et la Droite nationaliste du Front national essaieront de s'y opposer, avec succès ou non. Mais à long terme, la Théorie de l'Evénementialité impose que ces deux oppositions finiront par perdre de leur force, vers 2075 pour la Gauche, 2090 à 2100 pour la Droite, et alors la « ligne de force de soumission aux USA » sera devenue naturelle pour la France.

2 - MARINE LE PEN PRESIDENTE, PUIS DEMISSIONNAIRE

C'est le scénario incroyable
Il se peut que les électeurs Français, jouant la France et dominant leurs peurs, n'écoutent pas les donneurs de leçons des politiques évincés dans ce 1er tour, et portent Marine Le Pen à la présidence... de justesse.
Dans le 5ème chapitre du 10 avril consacré à Marine Le Pen, j'expliquais combien sa tâche de nouvelle Présidente allait être difficile. En effet au moins une partie - non démocrate - de la Gauche française ne va pas l'accepter. Refusant l'autorité présidentielle, elle va créer une quasi guerre civile bloquant toute initiative gouvernementale. D'autre part, selon les résultats de négociations sur l'Europe, Marine Le Pen fera ou non un référendum pour demander aux Français s'ils veulent ou non quitter l'Europe. Et dans le cas de ce référendum, elle a aussi dit que si la réponse était NON, elle démissionnerait de la Présidence. Si les Français disent NON, ce qui est possible étant donné le lavage de cerveau qu'effectueront les médias pour empêcher ce « Frexit » comme le demandait Asselineau, Marine Le Pen tiendrait alors sa parole et donnerait sa démission. 
Ce serait un scenario incroyable.
Or curieusement, un décodage daté que j'ai effectué sur les Centuries de Nostradamus et ciblé sur les dates exactes de nos présidentielles de 2017, semble prévoir ce scenario. L'un des quatrains trouvé et décodé est le IX 47 que vous trouverez détaillé dans mon dernier livre « A la gloire de Nostradamus » pages 291 à 302. On y parle de : changement de monarque suite à débats périlleux. Et plusieurs dates décodées y mènent déjà à deux abdications royales (changement de monarque) dans l'histoire, les dates ci-après en gras étant celles issues des Tables de décodage :
-1ère abdication : 11 février 1654, la reine Christine de Suède, couronnée en 1650, abdique.
-2ème abdication : 25 novembre 1795, le roi Stanislas II Poniatowsky de Pologne, couronné le 26 novembre 1764, abdique.
-Puis les années 2017 et 2022 sont citées ainsi que des dates possibles postérieures au 7 mai. Sera-ce une 3ème abdication ? Celle de Marine Le Pen, couronnée en 2017 ...ou en 2022 ???
Si cela arrive, la France referait de nouvelles élections. Et si c'est dès 2018/19, Emmanuel Macron aurait de nouveau des chances de gagner.

Suite après le résultat final des présidentielles 2017.

                          ________________

Ce 27 avril 2017 : Suite TEXTES

TEXTES N° 2 et N° 3
2ème tour des Présidentielles 2017

DEUX ENJEUX OPPOSANT MACRON ET MARINE

LE 1er : QUEL EST L' ENJEU POUR LA FRANCE ?

Pour la France, le choix vraiment politique se tient entre « libéralisme total, mondialisme en économie, finances et atlantisme pro-USA » de Macron d'une part, « Nationalismes économique, financier et politique » pour Marine d'autre part. 
L'option Macron conserve l'Europe et son libre échange entre pays pour les biens et les salaires, le libre échange international des biens, une monnaie européenne avec une banque centrale, le blanc-seing pour les grands groupes industriels et financiers, afin de jouer sur un développement de plus en plus fort... mais entre des mains de moins en moins françaises. 
L'option Marine inclut une sortie de l'Europe, une sortie de l'OTAN, un rétablissement d'une monnaie nationale, une protection économique par une restauration des frontières rééquilibrant les échanges, une préférence aux industriels et investisseurs français ; mais le risque est la réalisation trop rapide de ce basculement qui nécessite de longues négociations : comme celles engagées par l'Angleterre après son Brexit et prévues pour une durée de 2 ans.
Moralité : Un regret que Fillon ne soit plus dans la course, car il aurait équilibré ces deux objectifs opposés en une réalisation pragmatique.
Lire la suite pour le 2ème enjeu.

DEUX ENJEUX OPPOSANT MACRON ET MARINE

LE 2ème : QUEL EST L'ENJEU RESSENTI PAR LES FRANÇAIS ?

Ce n'est pas forcément l'enjeu « pour la France » qui va départager Macron et Marine chez les votants. Ces derniers peuvent aussi se répartir entre deux opinions :
A/ d'une part « le ras le bol des petits qui souffrent de plus en plus depuis 15 ans », et qui pensent que la solution de Marine les aidera mieux que celle de Macron,
B/ d'autre part « la peur de lâcher l'Europe et l'Euro de la part de ceux qui n'en souffrent pas trop », et qui se sentent donc sécurisés par Macron. Tant pis se diront-ils si le laminage de la France moyenne (PME, Professions libérales, etc.) continue avec la mondialisation libérale. 
Par ailleurs cette catégorie B/ de votants pour Macron , va à juste titre craindre de graves mouvements sociaux si Marine est élue Présidente : refus « non démocratique » du Front National au pouvoir, grèves bloquantes etc. Et cette seconde peur conforte la première.
Moralité : Le choix de vote est donc cornélien... et concerne chacun, conscient, inconscient, ou s'en remettant au destin fort compliqué de la France. 
PS : si Fillon avait été l'un des deux candidats, le choix n'aurait pas été aussi cornélien, et peut-être simplement racinien !

Lire le point de vue de la Théorie de l'Evénementialité dans ma prochaine Chronique événementialle

                                 _ _ _ _ _ _

Ce 27 avril 2017

Plusieurs questions m'ont été posées par des amis. Voici les réponses à ces questions en trois TEXTES N°1 à 3 :

TEXTE N° 1
2ème tour des Présidentielles 2017
REFLEXION SUR LE VOTE BLANC
MACRON, MARINE ou vote BLANC ?

Beaucoup de Français se posent la question avant ce second tour. Bien sûr pas ceux qui adorent Marine, ni ceux qui sont séduits par le regard de Macron. Mais les autres, ceux qui ne veulent ni du noyau FN derrière Marine, ni des dollars qui brillent dans les yeux de Macron. Pour eux c'est le choix entre Charybde et Scylla ! Alors voter Blanc est-il une échappatoire à ces deux rochers naufrageurs ?
Oui dans la mesure où vous pourrez dire « je suis allé voter ».
Non pour tout le reste ! Tant que le vote Blanc compter3a pour du beurre en France dans le décompte des voix entre les candidats, le Blanc ne jouera aucun rôle ; le même rôle nul que pour les bulletins invalidés, le même rôle nul que pour les abstentions de ceux qui ne se seront pas dérangés. 
Aucun impact du vote Blanc, pour Macron, ou pour Marine en ce vote binaire du second tour. Il y aura toujours 50+% pour le déclaré gagnant, même si 50+% ne représentent que 20 % des votes pris en compte, car 60% des électeurs auront voté Blanc ou se seront abstenus !
Question à se poser : Mais qui de Macron ou Marine a promis de valider le vote Blanc pour les prochains suffrages ? Lisons leurs programmes... en espérant qu'ils l'appliqueront mieux que les précédents Présidents qui l'avaient promis !
Donc, le 7 mai il faut se forcer à choisir.

                                    __________

Ce 24 avril 2017

CHRONIQUE EVENEMENTIALITE DE CHRISTIAN TURPIN
                                             N°14

NOS PRESIDENTIELLES 2017
VUES PAR LA THEORIE DE L'EVENEMENTIALITE

Pour vous aider à comprendre les « lignes de force de l'Histoire » qui engendrent les luttes complexes de pouvoir politique en France.

8ème Chapitre
« FRANCOIS FILLON NE SERA PAS HYRCAN 1er »
Dans la chronique précédente du 20 avril, en pronostiquant Fillon au second tour, j'ai risqué une hypothèse osée, ... et j'ai perdu ! Fillon ne créera donc pas une Nouvelle Droite en reprenant en 2017 le « destin d'Hyrcan 1er », créateur de la dynastie asmonéenne de Judée en 134 av. JC, suivant les lois de l'Histoire de ma Théorie de l'Evénementialité.
En fait j'ai osé tenter une transgression de l'application de ces Lois déterministes sur le destin des « nations » en jouant sur le libre-arbitre potentiel et réel des électeurs Français.
Normalement selon ces lois de renouvellement, de cyclicité 2150 ans en moyenne, la dynastie asmonéenne issue des Macchabées, est reprise en France par la Droite nationaliste incarnée jusqu'à présent par le FN de Jean-Marie le Pen puis le Mouvement Bleu marine de Marine Le Pen. 
Or à l'occasion de ces élections, si François Fillon avait gagné, en 2017 car 2017 +134 = 2151 ans, il pouvait créer une Nouvelle Droite équilibrée dont le destin aurait été celui de ce renouvellement de la dynastie asmonéenne. Cette dernière redonna du faste à la Judée : la France aurait eu un renouveau national identique sur plusieurs décennies.
Ce n'est donc pas le cas : le renouvellement cyclique « de la Judée des Asmonéens » reste dans la « Ligne de force » du FN. Arrivera-t-il à prendre le pouvoir sur toute la France ? En 2017 bientôt au 2ème tour ? Plus tard ?
On ne peut savoir car, comme il a été expliqué dès le début de cette chronique sur nos présidentielles, la France regroupe sur son sol plusieurs « lignes de force de pouvoir » correspondant aux renouvellements de :
-la Judée asmonéenne pour la Droite Nationaliste: Marine le Pen et + ?
-la Bithynie pour la Gauche : Hamon, Mélenchon et +
-la soumission à Rome pour celle actuelle aux USA avec ses valeurs et son ordre mondial : Macron et +
Suite avant le second tour entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen

                                      ________

Ce 20avril 2017

CHRONIQUE EVENEMENTIALITE DE CHRISTIAN TURPIN
                                               N°13

NOS PRESIDENTIELLES 2017
VUES PAR LA THEORIE DE L'EVENEMENTIALITE

Pour vous aider à comprendre les « lignes de force de l'Histoire » qui engendrent les luttes complexes de pouvoir politique en France.

7ème Chapitre

« J'OSE ANNONCER dès ce 20 avril LE RESULTAT DES DEUX TOURS. »

Je prévois ainsi que les deux premiers candidats du 1er tour seront Marine Le Pen et François Fillon, peu importe l'ordre.
Et pour le 2ème tour, j'annonce deux hypothèses - évidemment dira-t-on ! - mais où la seconde est un «scénario incroyable ». Dans la première, Fillon gagne et devient Président. Dans la seconde, Marine Le Pen gagne, devient Présidente, mais ensuite donne sa démission, et c'est encore Fillon qui est nommé Président ! 
Tout cela n'est pas le fait de voyance extra lucide ou non ! C'est l'application de mes recherches sur les Lois de l'Histoire en ma Théorie de l'Evénementialité, ainsi que d'autres recherches rationnelles, qui permettent ces annonces prévisionnelles. 
Comment ? Lisez les explications dans les deux pages qui suivent.
Christian Turpin 

EXPLICATIONS

1 - FILLON PRESIDENT

Dans le précédent 6ème chapitre du 13 avril consacré à François Fillon, j'expliquai comment la condition de sa réussite passait par l'objectif de représenter la naissance d'une Nouvelle Droite, nationaliste, mais modifiant l'Europe et restant atlantiste. Cette Nouvelle Droite sera constituée pour une partie de Français bien sûrs nationalistes, dont des traditionnalistes et des souverainistes, pour une autre partie des Français issus de l'ex Droite républicaine souvent pro européenne, libérale, et modérément atlantiste.

Or cette Nouvelle Droite nationaliste, ne reprendrait-elle pas le rôle futur que je décrivais dans le 5ème chapitre du 10 avril consacré à Marine Le Pen, fille du FN ? Je la voyais en effet incarner la reprise cyclique de Hyrcan 1er, fils des Macchabées, créant la dynastie asmonéenne.

Ma réponse est OUI : C'est Fillon le nouveau Hyrcan 1er 
Jean Hyrcan 1er devint chef des Macchabées en 134 av. JC et peu après créa le royaume asmonéen. En 2017, soit 2151 ans plus tard (modulo exact de la cyclicité imposée), François Fillon gagne les élections présidentielles et crée une Nouvelle Droite nationaliste française.

De 2017 à 2085/2110
La Théorie de l'Evénementialité permet de voir beaucoup plus loin. 
Il suffit de prolonger pour cette Nouvelle Droite nationaliste de France le parallèle avec l'Histoire des Asmonéens. Jean Hyrcan 1er régna 30 ans jusqu'en 104 av. JC. Il fut suivi par Alexandre Jamée, Salomé Alexandra, Hyrcan II et Aristobule II. Alors le romain Pompée investit Jérusalem en 63 av. JC. Ainsi la Nouvelle Droite Nationaliste française a sa « ligne de pouvoir potentiel » qui va durer jusqu'à environ 2085 où la « ligne de force pro-USA » s'imposera.

2 - MARINE LE PEN PRESIDENTE, PUIS DEMISSIONNAIRE
C'est le scénario incroyable
Dans le 5ème chapitre du 10 avril consacré à Marine Le Pen, j'expliquais combien la tâche de Marine Le Pen élue Présidente allait être difficile. En effet au moins une partie - totalement non démocrate - de la Gauche française ne va pas l'accepter. En refusant l'autorité présidentielle, elle va créer une quasi guerre civile bloquant toute initiative gouvernementale. D'autre part, comme elle l'a annoncé, Marine Le Pen va faire un référendum pour demander aux Français s'ils veulent ou non quitter l'Europe. Et elle a aussi dit que si la réponse était NON, elle démissionnerait de la Présidence.
Les Français diront NON ; Marine Le Pen tiendra sa parole et donnera sa démission.
Pour dire cela, je me réfère maintenant au décodage daté que j'ai effectué sur les Centuries de Nostradamus et ciblé sur les dates exactes de nos présidentielles de 2017. L'un des quatrains trouvé et décodé est le IX 47 que vous trouverez détaillé dans mon dernier livre « A la gloire de Nostradamus » pages 291 à 302. On y parle de : débats dangereux pour un changement de monarque. Et plusieurs dates décodées y mènent déjà à deux abdications royales (changement de monarque) dans l'histoire :
-1ère abdication : 11 février 1654, la reine Christine de Suède, couronnée en 1650, abdique.
-2ème abdication : 25 novembre 1795, le roi Stanislas II Poniatowsky de Pologne, couronné le 26 novembre 1764, abdique.
Pour demain, l'année 2017 est citée ainsi que des dates possibles postérieures au 6 mai. Sera-ce une :
-3ème abdication ? Celle de Marine Le Pen, couronnée en 2017 ???

Si cela arrive, la France referait-elle si tôt de nouvelles élections ? Ne nommerait-on pas président le second du 2ème tour : François Fillon ?
Si oui, celui-ci, pour calmer le jeu, créerait une Nouvelle Droite englobant les souhaits des Frontistes aussi bien que ceux des libéraux. Et comme dans la 1ère hypothèse, avec lui le futur de la France prendra les rails du renouvellement du royaume asmonéen.

Attendons les résultats des 1er et 2ème tours !!

                   ____________

Ce 15 avril 2017

CHRONIQUE EVENEMENTIALITE DE CHRISTIAN TURPIN 
                                             N° 12

LA GUERRE USA - COREE DU NORD
DEMAIN ?

Prévision de Géopolitique prospective
par la Théorie de l'Evènementialité

Création de la Théorie de l'Evènementialité
La Théorie de l'Evénementialité a été créée dans les années 70 par 
l'étude du parallèle démontré entre les USA et ROME, évènement par évènement. Ce parallèle est temporel et se réalise entre « nations » à 2148 ans de distance en moyenne (avec un écart de 1%). 
Sous le Titre « Le livre de Nocam : Rome et les USA, Théorie de l'Evènementialité », l'étude fut publiée en 1994. Depuis, d'autres études ont permis de faire le parallèle entre l'Irak détruit par les USA et Corinthe détruite par Rome, de faire les parallèles entre la France et plusieurs « nations événementielles » de l'antiquité qui expliquent les divergences politiques internes aux Français : voir en ce moment sur Facebook la chronique évènementielle sur les présidentielles actuelles de 2017.

Outil de géopolitique prospective
La Théorie de l'Evènementialité, qui raisonne sur la quantification des évènements de l'Histoire, est devenue un outil de Géopolitique prospective. Voici une courte liste des prévisions réussies (traitées en petit comité car la Théorie n'a pas été médiatisée) :
-échec prévu de Chaban-Delmas aux présidentielles en 1974
-annonce que le Front national est une future force de pouvoir.
-prévision de son changement de nom (Mouvement bleu marine ?)
-1er succès prévu de Chirac aux présidentielles de 1995
-2ème succès prévu de Chirac en 2002 et prévision avec explication de la seconde place de JM Le Pen... liée au futur conflit USA-Irak ! 
-Prévision de la fin de l'Irak en 2003 par les USA et du chaos qui suivrait
-Explication de l'arrivée d'Obama à la présidence des USA
-Prévision de l'échec d'Hilary Clinton et du succès de Trump qui amènera des difficultés aux USA...

-Etc. au niveau international et à venir : Allemagne, Europe, Russie, Chine, Corée ...qui est d'actualité aujourd'hui !!!

La prochaine guerre de Corée 
= « la 3ème guerre celtibère de Rome » ?
Les guerres des USA en Extrême -Orient reprennent analogiquement les guerres de Rome en Afrique, pays des Numides, et en Espagne, pays des Celtibères. Les parallèles évènementiels temporels sont globalement :

- Guerre de Corée des USA, de 1950 à 1953 = Révolte de l'Andalousie, stoppée par Caton, de 197 à 196 av. JC. Modulo : 2147 / 2149 ans

- Guerre américaine du Vietnam de 1963 (?) à 1975 = guerre celtibère gagnée par Sampronius Gracchus de 181 à 174 av. JC. Modulo : 2149 ans

- En 2002 nouvelle politique en Corée du Nord : 2006, date du 1er essai nucléaire, puis 2009 date du 2ème essai, ..., 2016 date du 4ème essai. Les USA menacent. = De 147 av. JC avec la révolte des lusitaniens de Viriathe entraînant en 144 av. JC les Celtibères avec lui, jusqu'à 139/137 av. JC avec la mort de Viriathe, et Brutus en Lusitanie. Modulos : 2149 / 2150 / 2148 / 2147 ans.

Et AUJOURD'HUI 15 avril 2017 :
A l'occasion de l'anniversaire du fondateur du régime actuel, la Corée du Nord menace d'un 5ème essai nucléaire et d'une guerre avec les USA si ceux-ci interviennent...ce que Trump annonce !! 
= ?
Est-ce le parallèle avec le début de la guerre contre Numance en 137 av. JC, qui dura jusqu'en 133 av. JC date de la destruction de Numance par Scipion Emilien arrivé en Espagne en 134 av. JC. Modulos : 2154 à 2150 ans.

Les Républicains et les Scipions
Remarquons que Trump a été élu comme Républicain et que le parallèle cyclique des Républicains dans Rome fut le clan des Scipion. Or c'est un Scipion qui détruisit Numance. Trump va-t-il détruire le régime de la Corée du Nord ?

ATTENTION à la suite : Chine ? USA ?

Le 15 avril 2017
Christian TURPIN
Auteur, Chercheur 
Spécialiste en Géopolitique prospective

_____

Ce 12 avril 2017

LA CHRONIQUE EVENEMENTIELLE DE CHRISTIAN TURPIN N°11

NOS PRESIDENTIELLES 2017
VUES PAR LA THEORIE DE L'EVENEMENTIALITE

Pour vous aider à comprendre les « lignes de forces de l'Histoire » qui engendrent les luttes complexes de pouvoir politique en France.

6ème Chapitre
FRANCOIS FILLON ET LA DROITE D'HIER

La Droite d'hier écartelée
Il reste aujourd'hui trois « lignes de force politiques » définies par la Théorie de l'Evénementialité, et conjointement en lutte pour le pouvoir en France. Je les ai nommées : Droite nationaliste française, Gauche française, soumission à la civilisation américaine et donc aux USA. Une précédente, la « ligne de force République », vient de terminer son temps en 2007 avec le dernier gaulliste Chirac. Or cette République s'était accommodée de deux composantes qui se chamaillaient, la Droite républicaine libérale et la Gauche républicaine à majorité socialiste. A la mort de la « ligne République », cette Gauche a fini par éclater comme on l'a vu aux 3ème et 4ème chapitres de ces Présidentielles vues par notre Théorie. A cette même mort de la « ligne République », la Droite républicaine d'hier subit le même destin : elle est écartelée entre une Droite très libérale qui est tentée par la sirène mondialiste des pro-USA, et une Droite traditionnelle tentée par le Front National. 

La récente primaire de la Droite 
Cette Droite écartelée a été regroupée en le Parti Les Républicains qui est le nom générique et attrape-mouches donné par Sarkozy à un curieux amalgame. S'y sont retrouvés entre autres des sarkozistes, donc de la « ligne de force pro-USA », et ceux de la Droite républicaine d'hier, associant des traditionnels, des libéraux ou d'anciens chiraquiens et gaullistes de feue la « ligne de force République ».
Et François Fillon sut faire le choix des souhaits des composantes majeures et les plus radicales de ce parti de Droite, Les Républicains, et gagner cette primaire en éliminant Alain Juppé resté dans le passé chiraquien, ouvert et trop généraliste.

La complexité du cas Fillon
Je ne veux pas parler de ses avatars juridico-médiatiques inattendus -sauf par ceux qui lui envoyèrent ces « boules puantes »- et qui bien sûr vont détourner certains électeurs tombant dans ce piège, donc purs et naïfs.
Je veux parler de la position de François Fillon, cette fois devant tous les Français, par rapport à ces trois « lignes de force politiques » restant en lutte pour le pouvoir en France en 2017 : Droite nationaliste française, Gauche française, les pro-USA mondialistes. 
Ni Gauche, ni nationaliste comme le FN, ni pro-USA, mais de Droite !
François Fillon ne se situe certes pas dans la « ligne de force » de la Gauche. A la primaire des Républicains, il a surtout séduit des électeurs de l'ex-Droite républicaine, puisque les « pro-USA » avaient voté pour Sarkozy éliminé. Néanmoins, maintenant devant tous les français, il faut classer Fillon entre ces deux « lignes de force » : pro-USA et Droite nationaliste. En effet il fut Premier ministre de Sarkozy, atlantiste, mondialiste et pro-européen ; il lui en reste le coté pro-européen. François Fillon s'est aussi annoncé chrétien au début de ces présidentielles 2017, ce qui le place dans la Droite traditionaliste. Cette orientation fut une des composantes historiques de « la ligne de force » Droite nationaliste du FN, qui attire aussi nombre d'électeurs de l'ex-Droite républicaine. Mais Fillon rejette officiellement le FN. Alors ?
Mais la Tradition chrétienne à laquelle se réfère Fillon ne serait-elle pas une résurgence de l'ancienne « ligne de force » de la Royauté, ou même de la « ligne de force » de l'Empire, ces deux Histoires subsistant dans l'inconscient collectif de nombre de Français. Or ces deux « lignes de force » ont terminé leurs temps ! 

A la croisée de plusieurs chemins de pouvoir = une Nouvelle Droite
Finalement 5 « lignes de force » pour le pouvoir concernent Fillon.
Le négatif : Si les lignes de forces issues du passé de l'Histoire comme « Royauté » et « Empire » réapparaissent trop, et si de même apparaît trop l'aspect ex-Droite républicaine d'hier de feue la ligne de force « République », Fillon ne pourra pas être Président. 
Le positif : A cheval sur les deux « lignes de force » pro-USA et Droite nationaliste, il doit convaincre qu'il représente une nouvelle Droite française, nationaliste, mais modifiant l'Europe et restant atlantiste.

Mais les très bons petits candidats de Droite, Dupont-AignanAsselineauCheminade, peuvent lui prendre des points et faire de Fillon le « Jospin de la Droite » (référence à 2002).

Suite pour le premier tour.

Le 12 avril 2017
Christian TURPIN
Auteur, Chercheur 
Spécialiste en Géopolitique prospective
www.christianturpin.fr

____

Ce 10 avril 2017

LA CHRONIQUE EVENEMENTIELLE DE CHRISTIAN TURPIN N°10

NOS PRESIDENTIELLES 2017
VUES PAR LA THEORIE DE L'EVENEMENTIALITE

Pour vous aider à comprendre les « lignes de forces de l'Histoire » qui engendrent les luttes complexes de pouvoir politique en France.

5ème Chapitre
MARINE LE PEN ET LA DROITE NATIONALISTE

Dans notre 1er chapitre sur ces Présidentielles, on a vu qu'une « ligne de force de l'Histoire » s'était renouvelée en France en une Droite nationaliste incarnée par le Front National. Voyons ce parallèle.

Les Asmonéens du passé et notre Droite nationaliste française 
La cyclicité de l'Histoire, selon le modulo temporel moyen de 2148 ans, a fait se renouveler le royaume Asmonéen issu des Macchabées de Judée, en la Droite nationaliste française née récemment en 1970 et 1972. 
Le cycle du passé débuta par la révolte religieuse et patriotique du vieux prêtre Mattathias qui prit le maquis avec ses cinq fils en 168 av. JC pour protester contre la profanation du Temple de Jérusalem par Séleucos IV de Séleucie et contre son emprise militaire. Le cycle actuel en France débuta aussi par une dualité religieuse et politique : d'une part le refus du nouveau rituel catholique par Mgr Lefèvre créant la fraternité St Pie X à Ecône en 1970, d'autre part le réveil de l'identité française contre l'emprise européenne par Jean-Marie Le Pen créant le Front national en 1972. L'analogie est valable car l'Allemagne, centre de l'Europe, renouvelle la Séleucie combattue par les Macchabées, les fils de Mattathias.
Les deux Histoires, celle des Macchabées et celle du Front National, se continuèrent parallèlement avec des hauts et des bas identiques. Ainsi la victoire inattendue de Jean-Marie Le Pen pour le second tour des présidentielles de 2002 correspond à la victoire de Simon Macchabée qui obtint du séleucide Démétrios Nicator la reconnaissance de l'indépendance de la Judée en 141 av. JC.
Puis vint Jean Hyrcan 1er, fils du précédent, qui imposa en 134 av. JC le nom « d'Asmonéen » et créa un royaume de ce nom. Curieusement en 2012, Marine Le Pen lance le nom de « Rassemblement Bleu marine » !

NOTA : Ce qui précède est expliqué, évènement daté par évènement daté, dans mon livre « Le 5ème destin de la France en 2012-2017 » (Editions Kapsos).

Le futur de la Droite nationaliste
Pour les Présidentielles 2017
En ce 10 avril 2017, étant donné les sondages, et sauf chute imprévue, il y a de fortes chances pour que Marine Le Pen et son Front National parvienne au second tour de ces Présidentielles. Mais contre qui se trouvera-t-elle au second tour : Macron, Fillon, Mélenchon ? Quelque soit cet adversaire, rien n'est gagné car la « dédiabolisation du FN » n'est pas terminée. De plus, les Français ont-ils compris que quitter l'Europe comme le FN (et d'autres) le propose est inéluctable... par délitement du système européen ? Ou bien ont-ils peur de ce Frexit comme l'appelle Asselineau ? Enfin, les Français, particulièrement de Droite, sont-ils prêts aussi à accepter une femme comme présidente ?
Si Marine Le Pen est néanmoins élue, sa tâche va être très dure car une partie - non démocrate - de la Gauche française ne va pas l'accepter. Une très grande tension et même une guerre civile sont à craindre...

Après les présidentielles de 2017
Macron le mondialiste, Fillon le traditionnaliste de Droite néanmoins pro-européen, Mélenchon le nationaliste de gauche, devenus l'un ou l'autre Président en 2017, parviendront-ils à gouverner à la satisfaction des Français ? Domineront-ils une fin de l'Europe durant leur quinquennat ?
Si ce n'est pas le cas, un boulevard s'ouvrira pour Marine le Pen en 2022.

Plus tard, de 2022 à 2085/2110
La Théorie de l'Evénementialité permet de voir beaucoup plus loin. 
Il suffit de prolonger pour la Droite nationaliste de France le parallèle avec l'Histoire des Asmonéens. Jean Hyrcan 1er régna 30 ans jusqu'en 104 av. JC. Il fut suivi par Alexandre Jamée, Salomé Alexandra, Hyrcan II et Aristobule II. Alors le romain Pompée investit Jérusalem en 63 av. JC. Ainsi la Droite Nationaliste française a sa « ligne de pouvoir potentiel » qui va durer jusqu'à environ 2085 où la « ligne de force pro-USA », continuatrice de l'actuel Macron, s'imposera. La lignée asmonéenne continua jusqu'à l'usurpateur Hérode de 37 av. JC à l'an 4 av. JC, ce qui correspond pour notre cycle environ aux années 2111 à 2144.

Dans les Chapitres suivants nous verrons le cas complexe de Fillon,... puis les élections.

Le 10 avril 2017
Christian TURPIN
Auteur, Chercheur 
Spécialiste en Géopolitique prospective
www.christianturpin.fr

____

Ce 9 avril 2017

LA CHRONIQUE EVENEMENTIELLE DE CHRISTIAN TURPIN N°9

NOS PRESIDENTIELLES 2017
VUES PAR LA THEORIE DE L'EVENEMENTIALITE

Pour vous aider à comprendre les « lignes de forces de l'Histoire » qui engendrent les luttes complexes de pouvoir politique en France.

4ème Chapitre
LA GAUCHE, PS, HAMON, MELANCHON et les autres...

Une Gauche en perdition ?
Sous la présidence de François Hollande qui a jeté l'éponge pour 2017, la Gauche déjà multiple a vu éclater son parti majeur le Parti Socialiste. A ces présidentielles, stupéfaits, nous voyons : un PS réduit à son aile radicale avec le presque inconnu Benoît Hamon, auquel néanmoins s'est jointe une partie des Verts, l'aile libérale du PS éliminée en même temps que Hollande et Manuel Vals, deux trotskystes du passé pas même d'accord entre eux, Nathalie Arthaud et Philippe Poutou, le mouvement « La France insoumise » de Jean-Luc Mélanchon en sécession du PS mais auquel s'est joint le PC. Et peut-on rêver un peu à la Gauche, comme certains encore, avec Emmanuel Macron et son mouvement « En marche !, ni de Droite ni de Gauche » et récusant sa filiation PS ?
Que va alors devenir la « ligne de force » Gauche, définie par la Théorie de l'Evénementialité ?

Les Bithyniens du passé et notre Gauche française 
La cyclicité de l'Histoire, selon le modulo temporel moyen de 2148 ans, a fait se renouveler la Bithynie, royaume hellénistique, en la Gauche française née fin du XIXème siècle. Les tous débuts analogues en furent, l'événement « Nicomède en 279 av. JC devenu le 1er roi de Bithynie » renouvelé en France par « Jules Guesde et le Parti ouvrier en 1877 ».
Puis plus tard, vers la fin de ces deux destins événementiels de « nations », Bithynie et Gauche de France, on constate le parallèle étonnant entre deux personnalités, le roi Prusias II qui finit assassiné en 149 av. JC et François Mitterrand qui termina son second mandat de Président en 1995. Puis ce furent Nicomède II qui régna 21 ans, renouvelé par François Hollande qui, de chef du PS à la fin de sa présidence en 2017 aura tenu la tête de la Gauche durant lui aussi 20 ans.

NOTA : Ce qui précède, ainsi que les rôles de Michel Rocard et Lionel Jospin, est expliqué, évènement daté par évènement daté, dans mon livre « Le 5ème destin de la France en 2012-2017 » (Editions Kapsos).

Le futur de la Gauche
Pour les Présidentielles
Rien n'est encore joué en ce 9 avril 2017. Hamon et Mélenchon restant en ordre dispersé, n'ont aucune chance finale. L'alliance, demandée par Hamon qui chute dans les sondages, est carrément repoussée par Mélenchon qui lui s'envole et espère finir 3ème en dépassant Fillon, et pourquoi pas 2ème pour accéder au second tour si Macron ou Le Pen faiblit. Alors la présidence serait à portée !!!
Après les présidentielles de 2017
Même si Mélenchon n'accède pas à la Présidence, même si Hamon n'a plus aucune chance, contrairement à ce qu'on peut craindre, la Gauche n'est pas finie. Dès les prochaines législatives, Benoît Hamon représentera, avec un PS réduit et le PC, le noyau dur d'une Gauche, rétro, internationale sociale et ouvrière, un peu utopiste. Jean-Luc Mélenchon et sa France insoumise représenteront une Gauche curieusement nationaliste. Les extrémistes de Nathalie Arthaud et Philippe Poutou se rallieront à l'un ou l'autre. Et une Gauche libérale peut très bien se reconstituer autour d'un Manuel Vals, le cocu de ces présidentielles, récupérant des socialistes égarés En marche. Quant aux Verts, toujours divisés, ils choisiront entre ces trois groupes. Et cet ensemble formera une Gauche multiple, sans Parti dominant, mais solidaire au moment voulu.

Plus tard , de 2022 à 2075
La Théorie de l'Evénementialité permet de voir beaucoup plus loin. 
Il suffit de prolonger pour la Gauche de France le parallèle avec l'Histoire de la Bithynie. Après Nicomède II, renouvelé par François Hollande, il y eut Nicomède III, probablement bientôt renouvelé par Benoît Hamon, Jean-Luc Mélenchon, ou même Manuel Vals s'il arrive à ressusciter. Ensuite il y eut Nicomède IV qui finit en 74 av. JC en léguant son royaume à Rome. 
La Gauche peut donc regagner le pouvoir en France si elle a des dirigeants providentiels à partir de 2022. Mais vers l'année 2074, la Gauche de France perdra son potentiel de pouvoir, et la « ligne de force Gauche » se fondra dans la « ligne de force pro-USA », qui aura bien sûr trouvé des successeurs à l'Emmanuel Macron d'aujourd'hui.

Dans les Chapitres suivants, seront détaillées les explications pour les autres candidats en ces trois lignes de force : Pro-mondialisme, Gauche, Droite.

Le 09 avril 2017
Christian TURPIN
Auteur, Chercheur 
Spécialiste en Géopolitique prospective
www.christianturpin.fr

____

Ce 3 avril 2017

LA CHRONIQUE EVENEMENTIELLE DE CHRISTIAN TURPIN N°8

NOS PRESIDENTIELLES 2017
VUES PAR LA THEORIE DE L'EVENEMENTIALITE

Pour vous aider à comprendre les « lignes de forces de l'Histoire » qui engendrent les luttes complexes de pouvoir politique en France.

3ème Chapitre
Emmanuel Macron, le pro-mondialiste

Emmanuel Macron et le Parti socialiste
Membre du Parti socialiste entre 2006 et 2009, Macron entra au cabinet du président de la République François Hollande en 2012, puis devint ministre de l'Economie et de l'Industrie en 2014 dans le gouvernement de Manuel Vals. Mais en avril 2016 il fonde le mouvement politique « En marche ! », puis démissionne de ses fonctions de ministre pour se porter candidat à l'élection présidentielle de 2017.
A ce moment, on peut penser qu'il est l'avenir moderne de la Gauche française, une Gauche libérale souhaitée par Hollande, tentée par Vals, le futur Parti socialiste. Il est dans notre « ligne de force de pouvoir » du destin évènementiel de la Gauche.

Redistribution des dominos
Et puis tout se brouille pour le Parti socialiste et ses représentants. Hollande jette l'éponge pour 2017 ; Manuel Vals, devenu candidat, est éliminé des Primaires de la Gauche ; Benoît Hamon, aile Gauche radicale, presqu'inconnu, se retrouve représenter le futur Parti socialiste. Jean-Luc Mélenchon a depuis longtemps fait sécession du Parti socialiste en créant son mouvement politique « La France insoumise ». 
...Et enfin, Emmanuel Macron se proclame « ni de Droite, ni de Gauche ».

Emmanuel Macron pro mondialiste et donc « pro-USA »
A ce moment on réalise alors que Macron fit une courte carrière de banquier chez les Rothschild, et on constate qu'il est soutenu par pratiquement tous les grands groupes financiers. Ces derniers sont mondialistes et en phase avec la politique économique et financière que les USA instaurent sous leur coupe de par le monde.

Conclusion 
Pour la future présidentielle de 2017, Macron est donc le candidat mondialiste et financier de la « ligne de force pro-USA » définie par la Théorie de l'Evènementialité. Il prendra sûrement la plupart de ses voix dans l'électorat de Gauche, et a ainsi toutes ses chances d'être au second tour, puis pourquoi pas devenir Président de la République.
Dans cette « ligne de force Pro-USA », il prendra la suite de Sarkozy qui, lui, était parvenu au pouvoir en drainant les voies dans la Droite traditionnelle (et non pas nationaliste).

Dans les Chapitres suivants, seront détaillées les explications pour les autres candidats en les trois lignes de force : Pro-mondialisme, Gauche, Droite.

Le 03 avril 2017
Christian TURPIN
Auteur, Chercheur 
Spécialiste en Géopolitique prospective
www.christianturpin.fr

_____

Ce 31 mars 2017

LA CHRONIQUE EVENEMENTIELLE DE CHRISTIAN TURPIN N°7

NOS PRESIDENTIELLES 2017
VUES PAR LA THEORIE DE L'EVENEMENTIALITE

Pour vous aider à comprendre les « lignes de forces de l'Histoire » qui engendrent les luttes complexes de pouvoir politique en France.

2ème Chapitre
LA FIN DE LA REPUBLIQUE ISSUE DE 1789

Les Macédoniens du passé et notre République 
La cyclicité de l'Histoire, selon le modulo temporel moyen de 2148 ans, a fait se renouveler la Macédoine en la République française née en 1789. Les débuts analogues en furent, les événements « Philippe II de Macédoine et l'asservissement d'Athènes (357 av. JC) » renouvelés en France par les évènements « Révolution de 1789, chute de la monarchie et naissance de la 1ère République (1792) ».
Puis plus tard, vers la fin de ces deux destins événementiels de nations, Macédoine et République, on constate le parallèle étonnant entre le grand Philippe V de Macédoine (221 à 178 av. JC) et le général de Gaulle (1945 à 1969). Le parallèle suivant fut Persée de Macédoine (178 à 168 av. JC) renouvelé par Pompidou en notre République (1969 à 1974).
C'est alors que Persée fut vaincu par Rome et que Pompidou dut s'incliner économiquement et politiquement devant les USA lors du marché aéronautique du siècle (Mirages contre starfighters).

Premières soumissions à Rome et aux USA
Ce fut la fin de l'autonomie de la Macédoine soumise à Rome en 168 av. JC et la fin d'une France républicaine, fière de son indépendance, par l'arrivée en 1974 de Valéry Giscard d'Estaing, VGE à l'américaine, plus ouvert aux USA.
Cette connivence avec les USA se continua en partie jusqu'en 1995 avec la Gauche de François Mitterrand qui aida Georges Bush-père contre l'Irak lors de la guerre du Koweit (1990-91).

Sursauts de fierté en Macédoine et en République Française
Ce fut la courte mais dense épopée d'Andriscos qui voulut reprendre la politique de Philippe V et fut éliminé par Rome en 148 av. JC. Cette épopée fut renouvelée plus longuement par Jacques Chirac qui reprit la politique gaullienne des essais nucléaires, puis s'opposa sans succès aux USA de Georges W. Bush-fils lors de la guerre d'Irak en 2003.

Soumissions définitives à Rome et aux USA
Après 148 av. JC, la Macédoine fut divisée en provinces par Rome et soumise à son administration. 
En le cycle suivant, aujourd'hui à partir de 2007, la réplique de la Macédoine en « destin de nation », notre République issue de 1789, a identiquement terminé son temps. La France ne vit plus ses valeurs républicaines : d'ailleurs elle ne se dit plus vraiment République, mais se revendique comme une Démocratie, ... telle les USA d'Amérique, dont elle prend les modes de pensée et de gestion financière mondialiste.

Application à nos candidats à la Présidence
Il ne faut donc pas s'étonner si - comme je l'avais prévu et dis à mes amis - Alain Juppé a été éliminé des primaires de la Droite alors qu'on le voyait déjà Président. En effet son passé de ministre de Chirac en faisait un « macédonien », dont le temps pour le pouvoir était terminé.
Cela avait été la même chose en 1974 pour Chaban-Delmas qui ne pouvait succéder à Pompidou, réplique de Persée vaincu par Rome, mais devait laisser la place à une réplique « pro Rome », VGE le « pro USA ».
Et aujourd'hui pour 2017, Nicolas Dupont-Aignan n'aura aucune chance de se retrouver aux commandes de la France, s'il continue à se dire gaulliste, car c'est un « destin de nation » macédonien obsolète. A lui de virer sa cuti dans son discours s'il veut gagner...
Aujourd'hui encore, Jean-Luc Mélanchon dans son Mouvement « La France insoumise » a raison de demander une nouvelle République. Il a senti que la 5ème République, dernier avatar de la République de 1789 et réplique cyclique de la Macédoine, avait fait son temps.

NOTA : Tout ce qui précède est expliqué et prouvé, évènement daté par évènement daté, dans mon livre « Le 5ème destin de la France en 2012-2017 » (Editions Kapsos).

Dans les Chapitres suivants, seront détaillées les explications pour les candidats en les trois lignes de force : Pro-mondialisme, Gauche, Droite

Le 31 mars 2017
Christian TURPIN
Auteur, Chercheur 
Spécialiste en Géopolitique prospective
www.christianturpin.fr

_____

Ce 29 mars 2017
LA CHRONIQUE EVENEMENTIALITE DE CHRISTIAN TURPIN
N° 6

NOS PRESIDENTIELLES 2017
VUES PAR LA THEORIE DE L'EVENEMENTIALITE

Sans influencer votre choix, mais sûrement en vous aidant à le situer plus clairement, voici les « lignes de forces de l'Histoire » qui mènent le jeu en France.
1er Chapitre
LIGNES DE FORCE ET CANDIDATS

Les lignes de force de pouvoir
L'important est de comprendre que les candidats, au nombre de onze, se répartissent suivant des « lignes de forces » différentes définies par des Lois de l'Histoire. Celles-ci, dans la Théorie de l'Evénementialité, se sont déjà retrouvées analogiquement dans un passé d'il y a quelques 2160 ans en moyenne.
J'ai démontré cela rationnellement dans une Thèse d'analyse des événements historiques de la Rome de l'antiquité qui sont renouvelés cycliquement et analogiquement par les USA.
Pour la France, mon livre « Les cinq destins de la France, des Bourbons à aujourd'hui », réédité sous le titre « Le 5ème destin de la France en 2012-2017 » (Editions Kapsos) explique en détail que :
- Athènes de la Grèce antique se renouvela en France avec le Royaume des Bourbons : siècle de Périclès - Louis XIV roi Soleil.
- La Macédoine qui envahit la Grèce se renouvela en la République Française qui fit chuter la Royauté.
- L'Epire avec Alexandre le Grand et Pyrrhos se renouvela en les deux Empires français.
- La Bithynie se renouvelle en la Gauche de France
- Les Macchabées et Asmonéens se renouvellent en une Droite nationaliste française.
- La Macédoine finalement soumise à Rome se renouvelle en la France républicaine finalement soumise aux USA.
Dans l'antiquité, comme dans le cycle actuel, ce qui précède correspond à des « nations événementielles », ou dit autrement, des « lignes de forces de pouvoirs » en potentiel ou en réalisation.
La caractéristique de la France en ce cycle est qu'elle a regroupé sur sa terre l'ensemble de ces renouvellements de « destins historiques de pouvoirs » et souvent simultanément. La France est donc un pays qui a le libre-arbitre pour le choix de son avenir à chaque présidentielle, entre de véritables « destins événementiels » différents. Mais c'est ce qui fait aussi l'extrême complexité des prévisions.
La connaissance des Lois de l'Evénementialité sur l'Histoire des Nations, apporte des paramètres supplémentaires de réflexion en géopolitique prospective. C'est ce qui suit.

Venons à nos candidats présidentiables.
Aujourd'hui pour la France en 2017, les « forces de prise de pouvoir » Royauté et Empire n'existent plus. Et la grande « force de pouvoir » République a terminé son temps avec le Gaullisme et son dernier avatar Chirac en 2007.
A partir de cette année 2007, seules ont subsisté les trois « forces de pouvoir » suivantes :
1- La Gauche française : hier avec Mitterrand et Hollande, avec aujourd'hui comme candidat officiel Benoît Hamon
2- La Droite nationaliste française : hier avec Jean-Marie Le Pen, avec aujourd'hui comme candidat principal Marine Le Pen
3- La soumission aux USA et au système financier mondial, mais aussi l'acquisition de leurs modes d'action : hier avec VGE, puis Sarkozy, avec aujourd'hui comme candidat principal Emmanuel Macron.
Les autres candidats se situent aussi dans ces trois lignes de force, ou à cheval sur celles-ci, ou même d'autres dont le temps est fini. Ainsi :
- François Fillon est dans la Droite traditionnelle française, mais pas forcément nationaliste, et un peu en phase avec la soumission au système mondial puisqu'il fut 1er ministre de Sarkozy.
- Jean-Luc Mélenchon est dans la Gauche Française, mais plus nationaliste et opposé au système mondial.
- Nicolas Dupont-Aignan est dans la Droite nationaliste française, mais avec une dominante républicaine gaulliste du passé.
- François Asselineau est dans la Droite nationaliste française et totalement opposé à la soumission aux USA.
- Nathalie Arthaud est dans la Gauche de France, traditionnellement ouvrière et internationaliste.
- Jacques Cheminade, Philippe Poutou et Jean Lassalle sont chacun à leur manière, une synthèse des France de Droite nationale et de Gauche, refusant le système mondial venu des USA.

Dans les Chapitres suivants, seront détaillées les explications pour chaque candidat de ces élections 2017.

                                         ______________

Le 13 mars 2017

CHRONIQUE EVENEMENTIALITE DE CHRISTIAN TURPIN     N°5
           ALAIN JUPPE SE RETIRE POUR 2017
Un événement prévu par la Théorie de l'Evènementialité,

8 mars, 15:01 •

ALAIN JUPPE SE RETIRE DEFINITIVEMENT ! Il a enfin eu la bonne intuition, car il aurait une fois de plus perdu, comme je l'avais prévu pour la primaire de Droite, contre tous les sondages. Non pas de sa faute, car il a vraiment la personnalité adéquate pour la fonction de Président de la République, mais à cause des Lois de l'Histoire qui ne pouvaient permettre à un ancien gaulliste et chiraquien de gagner : le Temps de la République s'est terminé avec Chirac. Vous remarquerez que le terme de "républicain" a quasi disparu de notre langage et de notre mentalité : il est remplacé par le terme de "démocrate" qui nous vient des USA.
POUR MIEUX COMPRENDRE, UN LIVRE A NE PAS MANQUER
Théorie de l'Evénementialité qui permet de faire de la géopolitique prévisionnelle : "Le 5ème destin de la France en 2012-2017", un livre que vous pouvez acheter directement sur mon site : www.christianturpin.fr/liv.../le-5%C3%A8me-destin-de-la-france
* 6 mars 2017 : Discours d'Alain JUPPE à Bordeaux
"Je ne serai pas candidat".
https://www.youtube.com/watch?v=cZa31KaSswc
                                         _________

                                         _________

Le 5 décembre 2016

CHRONIQUE EVENEMENTIALITE DE CHRISTIAN TURPIN
                                         N°4

FRANCOIS HOLLANDE JETANT L'EPONGE POUR 2017

Un événement prévu par la Théorie de l'Evènementialité, confirmée par le retrait de François HOLLANDE.

François HOLLANDE vient d'annoncer qu'il ne se représenterait pas aux élections présidentielles de 2017. Mai 2017 clôturera donc sa longue carrière de presque 20 années en qualité de chef des Socialistes, le noyau de la Gauche française, commencée comme 1er secrétaire du PS en novembre 1997.

Cela correspond exactement au parallèle de destins analogiques de « Nations évènementielles », que je fais, entre la Bithynie hellénisée et la Gauche française 2145 années plus tard.

Dans Le 5ème destin de la France, livre de Christian TURPIN :

* PRUSIAS II - roi de l'an 183 à 149 av. J.-C. - fut repris analogiquement par François MITTERRAND - PS de 1969 à présidences jusqu'à 1995 avec les décalages temporels correct de 2144/2152 ans.

* NICOMEDE II, fils de PRUSIAS II qu'il assassina, fut roi de l'an 149 à l'an 128 av.
J.-C. soit durant 21 ans. C'est François HOLLANDE, à la tête du PS à partir de 1997, puis Président de la République de 2012 à 2017, qui reprend analogiquement ce destin, avec les décalages temporels corrects de 2146/2144 ans.

NICOMEDE II et François HOLLANDE auront régné, l'un sur la Bithynie, l'autre sur la Gauche française, respectivement 21 et 20 années. François HOLLANDE, s'il était devenu président en 2017, aurait rompu ce parallélisme, certes non imposé par l'Evènementialité qui traite des Nations et non des hommes, mais néanmoins remarquable.

Le futur prévu pour le Parti socialiste et la Gauche française.
Après NICOMEDE II, il y eut un long règne assez terne de 34 ans de NICOMEDE III de l'an 128 à l'an 94 av. J.-C. Pendant cette longue période analogique de 2017 à 2050 environ, le futur 1er secrétaire du PS sera peut-être aussi Président de la République.
Il y aura aussi ensuite d'autres 1ers secrétaires du PS. On ne peut en dire plus, sinon que la Gauche française durera encore 20 années jusqu'en 2070 environ, en parallèle avec le règne de NICOMEDE IV.

                                   __________

Le 5 décembre 2016

CHRONIQUE EVENEMENTIALITE DE CHRISTIAN TURPIN
                                           n°3

FUTUR MOUVEMENTE ET DIFFICILE DES USA 

                             AVEC TRUMP

Une situation prévue par la Théorie de l'Evènementialité, confirmée en janvier 2017 par les premières mesures contestées de Donald TRUMP :
Suppression de l'Obama-care, blocage brutal des frontières pour les immigrants, préférence économique autarcique et autoritaire ; politique internationale indéfinie.
Or, voici, écrit le 5 décembre 2016, et déjà prévu bien auparavant :
Avant TRUMP :
Le tandem Barack OBAMA - Hilary CLINTON & le tandem des frères Gracchus
Selon sa Théorie de l'Evènementialité traitant du destin des Nations et appliquée aux USA, Christian F.E. Turpin explique que le tandem américain « Barack OBAMA - Hilary CLINTON » a repris le destin romain du tandem des "frères Gracchus, Tiberius et Caïus", via des périodes temporelles correctement distantes de 2148+/-12 ans : - Tibérius Gracchus tribun en 133 av. JC et Caïus Gracchus tribun en 123 av. JC, correspondent à Barack OBAMA président de 2009 à 2017 et Hilary CLINTON sa secrétaire d'Etat de 2009 à 2013, le modulo temporel de correspondance étant de 2142/2140, donc tout à fait dans la fourchette définie par la Théorie de l'Evénementialité.
Ces deux tandems, l'un à Rome l'autre aux USA, essayèrent d'appliquer une politique plus sociale, pour les agriculteurs à Rome, pour une aide aux soins aux USA.
Avec et après TRUMP :
Le futur prévu pour les USA par la Théorie de l'Evénementialité
Après les Gracchus, Rome entra dans une longue période troublée par la guerre civile à cause de Marius, militaire qui ne faisait pas partie de l'establishment, voulait renverser le système de caste des patriciens, et devint tribun. Cela mena Rome à la fin de la République, à la dictature (Jules César) et à l'Empire (Octave-Auguste).
Après OBAMA, le futur président TRUMP présente le même profil que Marius : hors du système élitiste de la caste politique actuelle et voulant réformer ce système. On peut donc prévoir analogiquement un futur des USA parallèle de celui de Rome. Cela mènera les USA à des troubles intérieurs de leur société, puis plus tard à la fin de la Démocratie, à un pouvoir autoritaire.
                                   __________

Le 24 juin 2016

CHRONIQUE EVENEMENTIALITE DE CHRISTIAN TURPIN     N°2

                         BREXIT & EUROPE

Le 23 juin 2016, les Anglais ont opté pour la sortie de l'Europe. Ceci est le premier domino chutant de l'échafaudage européen. Il débute le prochain éclatement de l'Europe actuelle. En effet, depuis plus de 20 ans, notre auteur Christian F.E. Turpin et sa Théorie de l'Evènementialité, qui traite du destin des Nations, a jugé l'Europe sans avenir politique et prévu cette échéance. Voici :
Deux pages sur l'Europe, extraites de notre petit livre paru en 2011,
« LE REVEIL NATIONAL ET LES PRESIDENTIELLES 2012 & 2017. Application de la Théorie de l'Evénementialité »
ce petit livre étant lui-même un extrait de notre livre de référence :
« Le 5ème destin de la France en 2012 / 2017.
Etude de la France par la théorie de l'Evénementialité. »
Par Christian F.E. Turpin

Voici ces deux pages, 50 et 51
Les réussites prévisionnelles de l'Evénementialité, outil de prospective politique.
... / ...
5/ Europe - Prévision hélas réussie de l'impossibilité d'une Europe politique. Prévision faite par nous-mêmes depuis au moins 20 ans, réitérée lors de conférences, confirmée historiquement par le vote NON de la France à la Constitution Européenne en 2005.
Explication. Les nouvelles « cartes de nations événementielles » furent distribuées en Europe après les conquêtes napoléoniennes et la diffusion des idées qui s'ensuivit ; et cela pendant une bonne partie du XIX° siècle. Cette redistribution fut l'analogue de ce qu'avait été celle du monde méditerranéen oriental après les conquêtes d'Alexandre le Grand, et la diffusion de l'hellénisme que cela avait engendré. Les nouvelles grandes nations ainsi hellénisées de l'Antiquité et naissantes avaient été : la Macédoine, la Séleucie, l'Egypte, Pergame, etc. Les nations parallèles de notre époque sont : la France républicaine, l'Allemagne, l'Angleterre, l'Italie, etc. Or les dites nations de l'Antiquité, qui constituaient un ensemble culturel, les Pays hellénistiques, ne réussirent jamais à se mettre d'accord politiquement ; et Rome profita de cette incapacité du monde grec à se fédérer.
Le parallèle événementiel de ces Pays hellénistiques est l'Europe... qui par conséquent ne peut avoir d'avenir politique fédérateur. Certes les pays européens sont plus proches géographiquement les uns des autres que ne le furent les Pays hellénistiques séparés par les eaux des mers Egée et Méditerranée. Et cette proximité géographique est sûrement l'explication aux tentatives réussies de rapprochements économiques puis monétaires des pays européens. Mais le véritable aboutissement, le seul valable sur le plan de l'Histoire des nations et donc de l'Evénementialité, est l'unicité d'un pouvoir politique.

Et même si cela attriste ceux qui ont cru et croient encore à cette Europe unie politiquement, il faut dire que, selon les lois de l'Histoire, elle ne peut exister et n'existera jamais. D'ailleurs sa dilution par l'arrivée de nouvelles entités nationales, seulement motivées par l'essor économique, et portant l'Europe à 27 pays, prouve concrètement la fin de ce rêve.

Le futur de l'Europe
Aujourd'hui, après les crises financières mondiales de 2008 et 2011 et à cause de son absence d'existence et d'unité politique, l'Europe et sa monnaie sont en danger de mort. En effet, l'absence de pouvoir politique central, l'absence d'objectifs communs à ces 27 pays disparates et, malgré cela, des règles de décision à l'unanimité, empêchent toute initiative salvatrice. Se profile alors la conséquence logique prévue par l'Evénementialité et les Lois de l'Histoire : la dislocation de la tentative d'Europe actuelle lancée en 1950.
Il va donc falloir réinventer l'Europe, comme un ensemble associatif et coordonné de Nations européennes hors de toute structure politique et technocratique globale.

Christian F.E. Turpin

                                   __________

Le 1er décembre 2016

CHRONIQUE EVENEMENTIALITE DE CHRISTIAN TURPIN
                                              N° 1

                      NOS PRESIDENTIELLES 2017
VUES PAR LA THEORIE DE L'EVENEMENTIALITE

Pour vous aider à comprendre les « lignes de forces de l'Histoire » qui engendrent les luttes complexes de pouvoir politique en France.

LA THESE DE BASE EXPLIQUANT LES RAISONNEMENTS QUI SUIVENT EST LE LIVRE :

            "Le 5ème destin de la France en 2012 & 2017"

4ème de couverture :
Application de la Théorie de l'Evénementialité

En ce livre tous les événements de l'histoire de France, d'Henri IV à Sarkozy, sont répertoriés. Chacun sait qu'en cette période de 4 siècles il y eut d'abord la royauté des Bourbons issue de Henri IV, allant jusqu'à Louis XVI et prolongée par la Restauration ; puis, qu'à partir de 1789, ce fut l'alternance entre la République et l'Empire ; enfin la République s'imposa, à laquelle la Gauche vint se joindre au début du 20ème siècle ; et dernièrement en 1973 une Droite nationaliste est apparue.

L'Evènementialité, théorie scientifique qui quantifie l'Histoire à partir des événements, appelle « nation événementielle » ces cinq types de pouvoirs différents que la terre de France a accueillis en ces 4 siècles : Royauté, République, Empire, Gauche, Droite nationaliste. Or ces « nations événementielles » ne sont pas le fruit du hasard. Elles correspondent à la structuration de l'Histoire suivant des Lois que la Théorie de l'Evénementialité a démontrées. Ces cinq « nations » que la terre de France et son peuple ont regroupées étaient prévisibles car elles étaient les répliques structurelles de « nations événementielles » d'il y a 2150 ans : Athènes, la Macédoine, l'Epire, la Bithynie, les Macchabées.

Par analogie avec une « nation » correspondante antique, toute « nation » actuelle peut se prévoir avec ses événements, et nous pouvons donc parler de destins prévisibles. C'est ainsi que l'Evénementialité a déjà fait ses preuves en prévoyant l'échec de Chaban-Delmas en 1974, l'élection de Chirac en 1995, l'Irak détruit par les USA en 2003 (livre Le destin corinthien de l'Irak face aux USA) et la fin du rêve d'une Europe politique en 2005. C'est ainsi qu'avec le retrait de Chirac en 2007, s'est terminé le Gaullisme, dernier avatar du grand destin « République » de la terre de France.

Et c'est en 2012 ou 2017 que le 5ème destin prévu pour notre pays, une Droite nationaliste incarnée par le Front National, s'imposera ou non. Une grande probabilité parmi les trois possibilités qui se présentent pour notre futur.

L'Evénementialité, qui utilise la structure de l'Histoire et la quantification de ses événements, est l'outil de l'avenir en prospective politique pour les hommes d'état qui doivent prévoir à long terme.

                                ________________

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


ÉDITO

KAPSOS Editions SARL a été créé en 1992 dans le Val d'Oise (à Champagne/Oise). Son siège social a été transféré en janvier 2008 à Bourges, ville de l’Histoire et de la Connaissance, qui se trouve aussi en conformité intellectuelle avec les œuvres déjà publiées par Kapsos.

La ligne éditoriale, définie à la création, fut de promouvoir les découvertes d’un petit groupe de chercheurs, très sérieux, mais auteurs de travaux pour l’instant hors des normes reconnues par les pensées universitaire et scientifique actuelles.

Cette orientation éditoriale fait que Kapsos Editions ne peut pas être catalogué dans un domaine éditorial classique précis. Ainsi, bien que petite Maison d’éditions, Kapsos a publié et continuera de publier dans des domaines aussi différents que l’histoire des nations, la physique et l’astronomie, l’acupuncture, l’astrologie, le décodage temporel de l’œuvre de Nostradamus.

Pour quelques-uns de ces domaines, il existe des sites Internet très documentés et reliés à ce site de Kapsos Editions.

Enfin, Kapsos Editions étant dédié à son petit groupe d’auteurs, ne peut s’ouvrir à d’autres auteurs qu’avec l’assentiment de ceux-ci. Aussi, nous demandons de ne pas nous envoyer de manuscrits, mais seulement de nous envoyer un mot au siège social afin de vous présenter. Une association – Centre de recherche – est en projet de création.

Bienvenue donc sur notre site,
où vous trouverez des œuvres qui prêtent à réflexion
et qui, nous l’espérons, vous tenterons.

KAPSOS ÉDITION - 67, rue Edouard Vaillant - 18000 BOURGES